Préparez vos pieuvres électriques avec l'outil logiciel adéquat

Les pieuvres

Il s’agit d’une technique pour installations électriques ou fluides, habituellement dans le neuf. L’avantage est de pouvoir réaliser l’essentiel de l’installation en atelier où les coûts sont moindres que sur chantier. C’est aussi une autre façon d’organiser une installation, selon laquelle on passe moins de fils (ou câbles) dans les plinthes, moulures et autres conduits, et davantage en gaines dans des faux-plafonds ou faux-planchers et boites de raccordements, utilisée de plus en plus en rénovation. Le logiciel pour pieuvres doit d’abord s’adapter au mode de travail du pieuvriste ou de l’installateur. Par exemple, certains installateurs utilisent peu de boites-pieuvres, et donc un assez grand nombre de gaines par boite, d’autres préfèrent plusieurs boites plus petites, certaines, les unes à la suite des autres. Le logiciel pour pieuvres permet de préparer les pieuvres sur un plan, c’est-à-dire de placer les boites, les gaines (ou autres conduits), déterminer les fils dans les gaines, de calculer les longueurs, tout cela dans la conformité C15-100, évidemment. Ensuite, les documents de réalisation : listes des gaines, fils, fichiers de commande des machines de filage, …etc. Il y a plusieurs façons de concevoir une installation (nombre de boites, leur placement, …). Le logiciel permet de tester plusieurs configurations possibles pour retenir la meilleure, à priori, la moins couteuse. Il n’est pas obligatoire d’aborder le schéma unifilaire et le tableau (ou coffret) avant l’élaboration des dossiers de réalisation des pieuvres, mais cela présente des avantages, et comme il suffit de quelques clics de souris, … pourquoi s’en priver ?
 

Particularités d’un logiciel pour pieuvres

                          Le logiciel apporte une aide précieuse pour la conception de toute l’installation et la détermination de tous les éléments à poser, et le tableau. Par exemple, le calcul des longueurs des gaines, des fils et/ou câbles qu’elles contiennent est fastidieux à faire à la main. Le logiciel permet aussi des optimisations de l’installation et de l’affectation des fils sur les disjoncteurs dans le respect de la norme, optimisations quasiment impossibles autrement. Pour cela :
    • il faut d’abord un plan, en général, au format Autocad ou PDF, maintenant BIM / ifc. Il faut placer les éléments sur le plan : tableau (ou coffret), boites de raccordements, éclairages, PCs, circuits spécialisés, VDI, appareils divers, les gaines.
    • Des fonctions de dessin permettent de tracer des gaines respectant les passages obligés, d’obtenir une représentation qui allège le dessin sur le plan pour le rendre plus lisible. Les boites de raccordement peuvent se trouver au plafond, dans une cloison, au-dessus de la dalle du plafond, …etc. autrement dit, respecter les techniques de réalisation et toutes les contraintes imposées par les constructeurs d’habitations.
    • Calcul des longueurs : Les symboles de la bibliothèque ont leur hauteur de pose associée. Le paramétrage donne le niveau des gaines ou conduits dans les plafonds, ou le sol selon le cas, et pour la réno, le niveau des plinthes. Ces informations sont nécessaires au calcul automatique.
    • Il est facile de déterminer le contenu des gaines dans tous les cas : les simples : une PC (prise de courant) : une phase, un neutre, une terre à chaque fois, un interrupteur : une phase et un retour à chaque fois, …etc. les autres cas : les repiquages, les tronçons, …etc. Exemple fréquent : une boite de 2 interrupteurs à 1,20m avec une PC en dessous avec phases forcément différentes, inutile de mettre 2 gaines. Autre cas, l’éclairage d’une cage d’escalier avec points lumineux et boutons poussoirs à chaque étage, avec gaines devant passer par les boites de raccordement de chaque étage.
    • les couleurs des fils : lorsque l’on utilise un certain nombre de boites avec peu de gaines par boite, on peut choisir une couleur différente pour chaque fils. Avec peu de boites et 10 à 20 gaines ou plus par boite, ce n’est plus possible, on se résout à une couleur différente de fil par gaine.
    • La détermination des fils dans les conduits en rénovation est plus compliqué que dans le neuf car les cas de figures sont plus variés.
  • On peut parfaitement réaliser une pieuvre avant de se préoccuper du tableau (ou coffret). Cependant, il est souhaitable d’étudier le tableau en même temps  et cela ne prend pas plus de temps. Exemple, lorsqu’il y a plus de 8 points lumineux ou plus de 12 PC (en 2,5mm²) (dit autrement : à chaque fois que l’on dépasse la limite imposée par la norme pour un même disjoncteur), on a intérêt à voir le problème à l’avance et préparer  la solution.
Tout ceci n’a d’intérêt que si logiciel est simple, et que les algorithmes font tout le travail automatiquement.